20 mai, 2020

UNE COOPÉRATIVE COLOMBIENNE FAIT LA COLLECTE DE CAFÉ SUR LES PETITES ROUTES POUR AIDER LES PRODUCTRICES ET LES PRODUCTEURS À MAINTENIR LES MESURES PRÉVENTIVES

Café
par CLAC

La Coopérative de productrices et de producteurs de café du Haut de l’Est de Caldas (Cooperativa de Caficultores del Alto Occidente de Caldas ID FLO 20739) a mis en place une nouvelle stratégie pour acheter le café directement sur les petites routes afin d’aider les productrices et les producteurs qui ont des difficultés à se déplacer vers les centres de collecte pour vendre leur café. En effet, dans certains endroits, le transport est limité en raison des mesures préventives imposées par les autorités locales, étatiques et nationales.

Cette initiative contribue également à aider les productrices et les producteurs à ne pas se rassembler en grand nombre et évite que les personnes âgées ne sortent (il existe un grand nombre de productrices et de producteurs de café âgés), et conformément aux recommandations des autorités sanitaires, permet d’éviter les files d’attente dans les points de vente.

Au départ, cette initiative a été lancée dans la municipalité de Riosucio Caldas. Le transport pour les petites routes fonctionne 4 jours par semaine, du mardi au vendredi, couvrant 30 communautés, ce qui permet d’aider sans frais supplémentaires 100 productrices et producteurs de café ainsi que leurs familles. En avril, ils ont acheté environ 150 000 kilogrammes et dans les semaines à venir, ils comptent en recueillir 600 000 kilogrammes. La coopérative compte actuellement 2 600 associés(es) et cette collecte est effectuée auprès de 700 associés(es) qui vivent dans la municipalité de Riosucio Caldas.

Dans un petit camion, appartenant à la coopérative, une équipe de travailleuses et de travailleurs parcourt les petites routes. Ils se réunissent avec les producteurs à certains endroits où ils pèsent le produit et le chargent pour le transporter vers les centres de stockage.

« Avec ce service, nous facilitons l’isolement afin que les productrices et les producteurs de café puissent prendre soin d’eux-mêmes et éviter ce virus. Et en même temps, ils peuvent vendre leur produit malgré les limitations de transport que nous avons rencontrées dans les communautés », explique César Julio Díaz, directeur général de la coopérative.

« La certification Fairtrade est très importante pour la coopérative, car elle nous a permis de vendre notre café certifié et d’obtenir des ressources supplémentaires sous forme de prime sociale, que nous avons pu investir dans les nombreux besoins de nos associés(es). En cette période spécifique d’isolement et de pandémie, cela nous permet de continuer à acheter le café des productrices et des producteurs. La certification Fairtrade nous a donné un grand pouvoir. »


Blogue

Archive