Que faisons-nous?

Fairtrade Canada est un organisme national à but non lucratif qui se consacre à la certification du commerce équitable. Il est le seul membre canadien de Fairtrade International. Nos principales tâches sont les suivantes :

La certification

Fairtrade Canada s’assure que les produits canadiens portant la certification Fairtrade respectent les normes internationales Fairtrade. Nous surveillons et vérifions l’ensemble des  chaînes d’approvisionnement – des producteurs jusqu’à l’étape de l’emballage.  

Licence

Nous octroyons des licences aux entreprises canadiennes qui souhaitent apposer la marque FAIRTRADE sur leurs produits et veille à ce qu’ils se conforment à des normes strictes. Il est primordial que cette marque ne soit pas utilisée de manière trompeuse.

L’éducation

Nous travaillons aux côtés de groupes communautaires, d’entreprises et de citoyens afin de sensibiliser la population au sujet du commerce équitable et des produits certifiés Fairtrade. Grâce à des partenariats, des campagnes de sensibilisation, du matériel promotionnel, des événements et une présence médiatique, nous aidons les Canadiens à comprendre ce que nous faisons. C’est ainsi que nous créons une dynamique permettant aux producteurs de vendre plus de leurs produits, et ce dans des conditions équitables.

Ce que nous représentons

Nos normes Fairtrade sont connues comme étant très rigoureuses et sont le résultat d’un processus de développement hautement crédible. Nous consultons régulièrement toutes les parties prenantes — y compris les agriculteurs, les commerçants, les entreprises et les ONG – afin d’évaluer et de mettre à jour nos normes, et ce dans un processus ouvert et transparent.

Voici les composantes clés de nos normes :

  • le prix minimum Fairtrade : un prix garanti qui protège les producteurs lorsque les prix marchands sont à la baisse;
  • la prime Fairtrade : un fonds monétaire supplémentaire versé aux producteurs et qui sert à investir dans des projets de développement communautaires ou commerciaux;
  • la prise de décision démocratique par les producteurs;
  • des contrats à long terme avec des acheteurs fiables;
  • des pratiques environnementales durables;
  • l’adhésion aux conventions fondamentales de l’Organisation internationale du Travail.