Les canadiens s'expriment contre le travail des enfants dans les chaînes d'approvisionnement

Pétition

Plus de 50 000 Canadiens ont signé une nouvelle pétition demandant au Canada de prendre des mesures pour lutter contre le travail des enfants, l'esclavage moderne et d'autres violations des droits humains dans les chaînes d'approvisionnement des entreprises, selon une coalition d'ONG canadiennes, notamment Fairtrade Canada, World Vision, Save the Children et l'UNICEF Canada. 

La pression publique continue de croître alors que des consommateurs consciencieux, des groupes de jeunes et des artistes demandent au gouvernement du Canada de présenter une législation sur la chaîne d'approvisionnement. 

Avec la pression grandissante pour agir, le gouvernement du Canada a maintenant moins d'un mois pour réagir à un rapport du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international proposant des solutions réalistes, notamment des mesures législatives pour lutter contre le travail des enfants et le travail forcé dans les chaînes d'approvisionnement canadiennes.

« Les Canadiens se sont exprimé et il est temps d'écouter », a déclaré Julie Francoeur, directrice générale de Fairtrade Canada. « Une législation efficace sur la chaîne d'approvisionnement est possible avec un engagement multilatéral du gouvernement, de l'industrie et de la société civile. Fairtrade Canada s'est engagée à aider les entreprises canadiennes à assurer une diligence raisonnable en matière des droits de la personne dans leurs chaînes d'approvisionnement. »

« En tant que jeune personne habitant au Canada, je jouis de libertés qui protègent mon droit à un avenir sûr, un avenir que je suis en mesure de choisir. Je trouve déchirant que des filles et garçons dans le monde n’aient pas les mêmes chances. Dans le monde entier, 152 millions d'enfants sont exploités pour fournir les vêtements que nous portons, les appareils électroniques que nous utilisons et la nourriture que nous mangeons », déclare Kassandra N., la voix de la nouvelle pétition Change.org, qui a maintenant plus de 50 000 signatures.

« Chaque enfant a le droit d'être en sécurité et d'avoir une enfance sans peur et sans danger. Peu importe notre âge ou notre région d'origine, nous pouvons nous exprimer pour aider à créer des environnements plus sûrs et moins dégradants pour les enfants du monde entier », a déclaré « Patrick the Poet », un activiste de Toronto qui s'est exprimé contre l'exploitation et l'injustice envers les enfants.

Ressources pour les médias

Pétition de Kassandra, avec plus de 50 000 signatures : ICI

Déclaration de Fairtrade Canada sur l'élimination du travail de le travail des enfants et du travail forcé dans les chaînes d'approvisionnement : ICI

Rapport : « Appel à l’action : éliminer toutes les formes de travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement » : ICI

Un poème parlé de «Patrick», un artiste de Toronto : ICI

Vidéo d'appel à l'action des jeunes Canadiens : ICI

Faits rapides

  • Les importations canadiennes de « produits à risque » totalisent maintenant 34 milliards de dollars, soit une augmentation de 31 % sur cinq ans.
  • 91 % des Canadiens sont d'avis que le gouvernement canadien devrait obliger les entreprises à déclarer publiquement qui fabrique leurs produits et ce qu'elles font pour réduire le travail des enfants dans leurs chaînes d'approvisionnement.
  • Le Canada risque de prendre du retard dans la lutte mondiale pour éliminer le travail des enfants et le travail forcé dans les chaînes d'approvisionnement. Cinq juridictions importantes, le Royaume-Uni, la France, l'Australie, la Californie et les Pays-Bas, ont toutes adopté une loi sur la chaîne d'approvisionnement.