Déclaration commune sur la Charte internationale du commerce équitable

Cooperativa de los Andes

Nous sommes nombreux à employer le terme « commerce équitable », mais que signifie-t-il exactement? 

Le 25 septembre 2018, à la suite des efforts dirigés par Fairtrade International, l’Organisation mondiale du commerce équitable et le Fair Trade Advocacy Office, plus de 400 organisations de partout au monde se sont unies pour lancer une nouvelle Charte internationale du commerce équitable. La charte établit les valeurs fondamentales du commerce équitable et définit une vision commune en vue d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Pour atteindre les ODD, nous devons fournir un cadre pour les modèles commerciaux équitables

Ne rien changer à notre pratique usuelle ne permettra pas d’amener les changements nécessaires à l’atteinte des ODD. La Charte internationale du commerce équitable offre une vision différente : un monde au sein duquel la justice, l’équité et le développement durable sont au cœur des structures commerciales, des modèles commerciaux et des pratiques afin que toutes et tous, par le biais de leur travail, puissent gagner leur vie de manière décente et honorable en plus de réaliser leur plein potentiel en tant qu’être humain.

La charte définit de nouveaux modèles qui contribuent à créer une économie, une société et un environnement plus forts pour toutes et tous. Un grand nombre d’organisations diversifiées – des coopératives, des entreprises sociales, des productions biologiques, des agricultrices et des agriculteurs et des mouvements mondiaux pour la solidarité – de portée locale, nationale ou internationale, reconnaissent la valeur de la charte.

Les réactions au Canada

« Depuis trop longtemps, le commerce mondial ne sert qu’à générer des profits au détriment des personnes et de la planète. En fournissant des solutions économiques novatrices qui peuvent transformer le commerce mondial, le commerce équitable représente un antidote à ces escalades d’inégalités. Le commerce équitable n’est pas de la charité. Il s’agit plutôt d’une pierre angulaire pour l’autonomisation. » — Julie Francoeur, directrice générale de Fairtrade Canada.

« Les jours où nous agissions de façon passive sont révolus. Compte tenu des défis auxquels nous faisons face, nous devons tous assumer notre part de responsabilité et passer à l’action. Chaque citoyen canadien, chaque citoyenne canadienne doivent faire en sorte que ses décisions prises au quotidien placent les personnes et la planète au premier rang. Nous pouvons y parvenir par les biens que nous achetons, par les entreprises où nous achetons nos produits, par nos investissements de même que par les nombreuses autres décisions que nous prenons chaque jour. Le moment est venu de passer à l’action! » — Sean McHugh, directeur général du Réseau canadien du commerce équitable.

« De plus en plus de citoyennes et de citoyens sont préoccupés par les conditions dans lesquelles les biens qu’ils achètent sont produits. Ils accordent de l’importance aux impacts qu’entraînent leurs choix de consommation sur l’environnement et sur la vie des agricultrices et des travailleurs de partout au monde. La Charte internationale du commerce équitable véhicule une vision quant à la manière de rendre le commerce équitable et met à l’avant-plan des valeurs que partage le mouvement mondial en faveur d’un commerce équitable, c’est-à-dire la transparence, la justice sociale, la gestion de l’environnement, l’égalité des genres et l’appui aux communautés. » — L’Association québécoise du commerce équitable (AQCÉ).

En matière de commerce équitable, le Canada est en mesure de devenir un chef de file

Considérant le nombre grandissant de guerres commerciales internationales, le Canada a une chance unique de tenir le rôle de chef de file en matière de paix commerciale, de durabilité et d’égalité. Nous croyons qu’il est temps pour le Canada d’être ferme et audacieux dans ses engagements envers les pratiques commerciales équitables. Pour ce faire, il doit placer en tête de ses priorités les principes de la Charte internationale du commerce équitable lorsqu’il est question de son programme commercial mondial.

Fairtrade Canada, le Réseau canadien du commerce équitable et l’Association québécoise du commerce équitable exhortent les décideurs politiques canadiens, les leaders commerciaux, les citoyennes, les citoyens et le public consommateur à adopter la vision de la Charte internationale du commerce équitable et par conséquent, façonner un système de commerce mondial constitué de chaînes d’approvisionnement et de modèles commerciaux qui ne laisse personne pour compte.

La photo nous montre des membres de l’équipe technique de la Cooperativa de los Andes, située en Colombie. L’équipe est appuyée par la prime équitable Fairtrade. L’équipe technique fournit aux agricultrices et aux agriculteurs une assistance technique dans le but d’accroitre le volume et la qualité de leurs récoltes, elle les renseigne sur les façons de réduire leurs coûts, d’augmenter leurs profits et d’éliminer l’utilisation de produits néfastes pour l’environnement. Photo prise par Sean Hawkey.