LA COOPÉRATIVE RIOJANA, Argentine

La Riojana est une coopérative de petits producteurs de raisins située au nord-ouest de l’Argentine. La coopérative transforme, embouteille et exporte le vin qu’elle produit vers l’Europe et les États-Unis. 

Historique et organisation

L’histoire de La Riojana débute dans les années 1940 alors que des Italiens migrent vers L’Argentine. Ils y plantent des vignes et ils forment une coopérative au sein de laquelle sera produit et commercialiser du vin.

Aujourd’hui, les descendants de ces pionniers comptent parmi les 408 membres de la coopérative qui cultivent le raisin sur une superficie de près de 2 400 ha. Les membres possèdent un vignoble de 5,8 ha en moyenne et plus de 200 travailleurs y travaillent. Les raisins sont cueillis puis ils sont transportés à la coopérative qui emploie plus de 450 employés. Cette main-d’œuvre travaille sur le terrain, dans les bureaux et voit à la transformation du produit.

Le principal domaine viticole ainsi que des vignobles sont situés dans une région pittoresque et éloignée de l’Argentine soit la vallée Famatina, au cœur d’une province reconnue pour ses riches terres agricoles : La Rioja. Cette vallée située en haute altitude possède des terres alluviales très riches. C’est un endroit idéal pour la viticulture. En effet, les vignobles tirent parti des journées ensoleillées et chaudes puis des nuits fraîches et de plus, les précipitations y sont très faibles.

La Riojana fournit à ses membres plusieurs services. Parmi ceux-ci se trouvent l’achat garanti des raisins à des prix supérieurs, le transport entre les vignobles et les domaines viticoles, l’accès au crédit, un soutien technique gratuit, l’achat en gros du diesel et de l’engrais, le partage des bénéfices ainsi que la possibilité de prendre part à des activités récréatives et à des clubs sportifs.

Production & ventes

La Riojana produit près de 50 millions de bouteilles de vin par an (4 millions de caisses). De cette quantité, 10 % sont certifiées biologiques. On exporte plus de la moitié de cette production vers une vingtaine de pays. Les principaux marchés sont ceux de l’Europe, des États-Unis, du Brésil et du Canada.  

À partir de plusieurs variétés de raisins, La Riojana produit une grande diversité de vins certifiés Fairtrade et biologique. Ses principales marques comprennent Tilimuqui, Santa Florentina, Viñedos de la Poseda ainsi qu’Ecologica. Elle collabore également avec les principaux distributeurs de vins de marques privées.

Fairtrade

Lors de rencontres, les membres discutent puis décident comment sera investie la prime Fairtrade. Puis, un comité élu est chargé de la mise en œuvre et de la gestion des projets choisis. À ce jour, le groupe a choisi d’investir la prime dans l’amélioration des soins de santé et des infrastructures scolaires localisés dans les communautés rurales puisque plusieurs des producteurs, des travailleurs et des familles y résident. 

La prime Fairtrade et les projets réalisés

Un grand nombre des travailleurs de la coopérative ainsi que leurs familles habitent le petit village isolé de Tilimuqui qui se trouve à 10 km du principal domaine viticole. Les primes Fairtrade ainsi que des subventions accordées par The Co-op ont permis la construction d’une station de traitement d’eau munie d’un puits, l’installation d’une pompe électrique ainsi que de réservoirs de stockage qui alimentent en eau potable les résidents. Auparavant, l’approvisionnement en eau était irrégulier et parfois même problématique. Cette situation entraînait des conditions difficiles pour les villageois qui lors des journées chaudes d’été voyaient la qualité de leur hygiène, de leur santé et de leur éducation touchée. 

Santé

Un grand nombre des travailleurs de la coopérative ainsi que leurs familles habitent le petit village isolé de Tilimuqui qui se trouve à 10 km du principal domaine viticole. Les primes Fairtrade ainsi que des subventions accordées par The Co-op ont permis la construction d’une station de traitement d’eau munie d’un puits, l’installation d’une pompe électrique ainsi que de réservoirs de stockage qui alimentent en eau potable les résidents. Auparavant, l’approvisionnement en eau était irrégulier et parfois même problématique. Cette situation entraînait des conditions difficiles pour les villageois qui lors des journées chaudes d’été voyaient la qualité de leur hygiène, de leur santé et de leur éducation touchée.  

Éducation 

En 2010, une nouvelle école secondaire fut inaugurée à Tilimuqui. La prime Fairtrade ainsi que des fonds supplémentaires provenant de la Co-op et d’un importateur suédois ont rendu possible sa construction. Au préalable, les enfants des villages éloignés se voyaient contraints de quitter l’école à l’âge de 14 ans, car les coûts de transport pour se rendre à l’école secondaire la plus près étaient trop élevés. L’école dorénavant très populaire a vu le nombre d’étudiants qui la fréquentent passer de 33 en 2010 à 315 en 2014. Conséquemment, l’école envisage de bâtir de nouvelles classes. L’école se spécialise dans les études agricoles et l’université locale de Chilecito met à sa disposition du personnel enseignant en plus d’aider avec la gestion et la coordination au jour le jour. Ceci fait en sorte que l’école peut offrir un niveau d’instruction très élevé. Le projet pédagogique de l’école présente aux enfants la possibilité de devenir des intervenants agricoles qualifiés. Ces derniers pourront par la suite partager avec les membres de la coopérative des techniques agricoles inédites. Cette nouvelle génération de jeunes professionnels contribuera à l’effervescence de l’économie locale grâce à ses savoirs et à ses compétences.  

Différents projets réalisés à l’aide la prime Fairtrade : 

  • L’achat d’un petit autobus pour l’école secondaire de Tilimuqui. Du matériel scolaire gratuit offert aux enfants des travailleurs. Des dons de livres et de matériel informatique aux écoles locales. 
  • L’installation dans trois communautés de trois laboratoires informatiques, incluant l’équipement, l’entretien ainsi que des cours informatiques gratuits pour les enfants et les adultes.
  • Dons de livres et d’équipement médicaux à l’hôpital de Chilecito (tensiomètres, audiomètres pour vérifier l’audition des nouveau-nés et des enfants). 
  • Dons de médicament aux centres de premiers soins de deux villages. 
  • Un programme de micro crédit pour les employés de La Riojana. La mise en place d’un centre sportif et récréatif pour les travailleurs et leurs familles afin d’empêcher les jeunes gens d’abuser de la drogue et de l’alcool.
  • Des campagnes de sensibilisation afin d’enseigner aux communautés comment protéger leur environnement, incluant un projet de reforestation.