Fines herbes et épices

Au cours du temps, l’industrie des fines herbes et des épices est devenue progressivement plus concentrée. De nos jours, deux compagnies dominent le marché mondial des épices et des fines herbes. Il s’agit de McCormick and Company Inc et de Tone Brothers Inc.

herb workerÀ la différence de l’industrie manufacturière où le pouvoir réside entre les mains de quelques individus, la culture des épices et des fines herbes est généralement dispensée par des milliers de petits agriculteurs dispersés dans des zones éloignées. Toutefois, cette réalité fait en sorte que les petits agriculteurs sont à la merci de la fluctuation de la demande et du prix des épices et des fines herbes — qui à leur tour — dépendent des systèmes météorologiques, des niveaux de production du passé et des préférences changeantes des consommateurs.

Ces dernières années, le nombre de pays fournissant des épices et des fines herbes a augmenté. Cela a entrainé une baisse générale du prix courant et de mauvaises conditions de vie pour les producteurs.

Le poivre noir est non seulement l’épice la plus utilisée au monde, mais aussi un parfait exemple de ce que représentent ces enjeux. Les petits agriculteurs font face à des revenus peu fiables, car les prix du poivre noir fluctuent de manière considérable. De plus, au cours de la dernière décennie, de nouvelles régions se sont mises à produire du poivre, dont le Vietnam. Cette nouvelle concurrence contribue donc également à la baisse générale du prix du poivre noir. Aujourd’hui, le prix courant du poivre noir est plus bas que ce qu’il était en 1990 et en dessous du coût de production.

En 2005, des normes Fairtrade ont été introduites pour la production de fines herbes et d’épices. Depuis, les producteurs qui cultivent des épices et des fines herbes certifiées Fairtrade reçoivent le prix minimum Fairtrade ce qui permet de couvrir des coûts de production durables. Ils reçoivent en plus la prime Fairtrade qui peut être investie dans des initiatives sociales et économiques pour leurs communautés. Également, lorsque les communautés en font la demande, ils peuvent obtenir une marge de crédit prérécolte d’une valeur de  60 % du prix de vente. À ces avantages sociaux s’ajoutent des avantages environnementaux tels qu’un recours restrictif aux produits agrochimiques, l’interdiction de tout usage de plantes génétiquement modifiées et des incitations pour une gestion plus durable. 

Nos cultivateurs de Fines herbes et épices 

  • bernard ranaweera

    Bernard Ranaweera - SOFA, Sri Lanka

    Bernard Ranaweera est le président de la Small Organic Farmers’ Association au Sri Lanka.

  • MMVFA

    MMVFA

    L’Association des agriculteurs de vanille Mubuku Moringa (MMVFA) est une organisation qui regroupe 14 coopératives de producteurs de vanille et qui est située à l’ouest de l’Ouganda.